L'IA est tout autour de nous

13 minutes

Comment l’IA fait déjà partie de votre vie quotidienne

Les avancées technologiques de pointe semblent hors de portée pour la plupart d’entre nous, et c’est particulièrement vrai en ce qui concerne l’intelligence artificielle (IA). C’est un concept étrange, difficile à concevoir clairement dans nos esprits, qui évoque des visions contradictoires pour l’humanité.

L’IA engendrera-t-elle un enfer pour notre avenir, ou offrira-t-elle la perspective de jours meilleurs pour notre espèce ? Serons-nous soumis à une forme d’intelligence non humaine, ou maîtriserons-nous cette technologie et créerons-nous un monde futur où la pauvreté et les maladies auront disparu, où les accidents de la route ne se produiront plus et où tout le monde aura son propre assistant numérique ?


Quoi qu’il en soit, pour la plupart des gens, le monde de l’IA est empreint de mystère.

Comment commencer à comprendre ce monde obscur ? Quelle que soit la narration que nous décidons d’y associer, la première chose à comprendre est peut-être que l’IA ne fait pas référence à une seule technologie. En fait, l’IA englobe un large éventail de domaines de recherche et de technologies où des progrès sont réalisées chaque jour.

Il n’est pas question de savoir si l’IA est utilisée pour créer l’enfer ou des jours meilleurs. Comme toujours, la vérité se trouve quelque part entre les deux. L’IA est une science en évolution qui nous affecte de nombreuses manières différentes et, avec un peu de compréhension, nous pouvons commencer à voir ce qu’elle est réellement et ce qu’elle peut devenir.

Dans notre premier article Qu’est-ce que l’IA ?, nous avons abordé certaines de nos interactions avec l’IA au cours d’une journée type. Dans cet article, nous allons développer ces exemples et discuter de leur impact sur nos vies de manière plus détaillée.

Converser avec l’IA

Avez-vous déjà demandé à Alexa1, l’assistante numérique d’Amazon, de diffuser une chanson pendant que vous cuisiniez ? Peut-être demandez-vous à Siri2 ce qui se trouve sur votre calendrier sur le chemin du travail chaque matin, ou dictez-vous des messages sur votre téléphone lorsque vous avez les mains prises.

Si vous avez déjà effectué l’une de ces actions, alors vous parlez déjà à l’IA. Les assistants numériques3 font désormais partie intégrante de nos vies et nous considérons déjà leurs capacités comme normales.

Mais, dans les coulisses, vous trouverez une technologie qui s’appuie sur des aspects clés de l’intelligence artificielle, comme le traitement automatique du langage (TAL)4 et l’apprentissage automatique5, souvent raccourcie en anglais en NLP (pour Natural Language Processing) et ML (pour Machine Learning). C’est la raison pour laquelle votre appareil est capable d’obéir à vos commandes vocales et d’améliorer ses performances au fil du temps.

Lorsque vous donnez une commande à Alexa ou Siri, elle est enregistrée et envoyée sur Internet à un ordinateur qui génère ensuite une réponse et la renvoie. Plus vous donnez de commandes à l’appareil, plus vous aurez l’impression qu’il apprend à mieux vous connaître.

En effet, chaque fois que vous faites une demande, l’appareil « apprend » un peu plus sur votre comportement et s’adapte en conséquence. Plus vous effectuez de commandes, plus votre appareil vous semblera « intelligent ».

Regarder la télévision avec l’IA

La façon dont nous regardons la télévision a beaucoup changé en un temps relativement court. Vous n’avez pas besoin d’appartenir à la génération de vos grands-parents pour vous souvenir des jours où vous deviez attendre une semaine entière pour voir le prochain épisode de votre émission préférée.

Un saut dans le temps jusqu’à aujourd’hui, et vous disposez d’un choix pratiquement illimité de films et d’émissions disponibles en un clic. Et vous pouvez même en faire des surdoses ! Plus besoin d’attendre pendant toute une semaine pour savoir qui aurait pu obtenir la peau de votre personnage préféré.

De nos jours, votre téléviseur s’accompagne d’un « meilleur ami » qui sait ce que vous aimez et suggère des émissions qu’il pense que vous aimerez. Compte tenu du grand nombre d’émissions télévisées et de films disponibles sur les services de streaming, imaginez combien de temps il faudrait pour trouver quelque chose à votre goût en faisant défiler toutes les options disponibles. Vous pourriez avoir de la chance, mais il y a de fortes probabilités que vous deviez y consacrer des heures. Comment votre « meilleur ami » sait-il ce qu’il doit vous suggérer ?

"Allume la télé ! S'il te plaît, diffuse quelque chose que j'apprécierai !"

Cet ami est en fait un moteur de recommandation et il dispose d’une vaste bibliothèque de données à consulter lorsqu’il prend des décisions. Ce moteur a une grande mémoire, non seulement de votre historique de visionnage, mais aussi de celui de tous les autres utilisateurs. Il sait ce que vous avez regardé, combien de temps vous l’avez regardé, si vous l’avez regardé en une nuit ou si vous avez abandonné après quelques épisodes. Et sur la base de tout cela, il vous fait ses recommandations.

À propos, un ami similaire peut être trouvé dans votre service de streaming musical et il fait quelque chose de très comparable. Qu’écoutez-vous en boucle ? Quand augmentez-vous le volume ? Quel genre de musique vous donne de l’énergie le matin ? Qu’est-ce qui vous aide à vous détendre le soir ?

Toutes ces données s’associent pour constituer votre profil personnel et vous placer dans un groupe de personnes partageant les mêmes idées. Si une personne d’un groupe aime un spectacle en particulier, il y a de fortes chances que la plupart des autres l’aiment également.

Les moteurs de recommandation ont automatisé le principe du « bouche à oreille » que nous connaissons tous. Vous faites des recommandations indirectes aux personnes partageant les mêmes intérêts au travers des décisions que vous prenez pendant que vous regardez un certain contenu.

Cette personnalisation et cette conservation de l’expérience de visionnage ont transformé la façon dont nous consommons le divertissement, mais la technologie ne s’arrête pas là. La façon dont nous regardons la télévision continuera d’être optimisée sur toutes nos chaînes télévisuelles par une technologie qui sait exactement ce qui nous intéressera et à quel moment. À terme, cette technologie pourra même créer du contenu seule, spécialement adapté à votre humeur actuelle.

Vous vous souvenez comment nous avons parlé des bons et des mauvais côtés de l’IA plus tôt ? Cette optimisation de l’expérience de visionnage peut nous fournir un choix infini de divertissements agréables, mais elle ne nous dirigera pas vers des choses qui nous feront sortir de notre zone de confort. Les opportunités de nouvelles découvertes et de surprises peuvent commencer à diminuer. Il s’agit d’un exemple classique de l’IA qui fonctionne à la fois dans notre intérêt et à la fois contre nous.

S’informer avec l’IA

Une fois que vous avez compris comment fonctionnent ces moteurs de recommandation, vous pouvez commencer à voir leurs nombreux usages. Vous ne devriez donc pas être surpris d’apprendre que votre consommation des nouvelles du jour et des réseaux sociaux est filtrée pour vous de la même manière que votre télévision et votre musique. Les sites d’information et les réseaux sociaux apprennent progressivement à connaître vos habitudes, vos centres d’intérêt et vos préférences en tant que lecteur. Elles recueillent des informations sur les articles que vous avez lus, la durée de votre consultation, ce sur quoi vous avez cliqué ensuite et si vous les avez partagés avec vos amis ou sur d’autres plateformes. La personnalisation basée sur l’IA utilise ensuite ces données pour vous guider vers le contenu que vous trouverez pertinent.

Ici encore, nous nous retrouvons à jauger les points positifs et négatifs de cette technologie. Elle procure une expérience de lecture vraiment agréable, personnalisée et motivante. Cependant, un engagement accru vous expose également à davantage de publicité qui utilise ses propres algorithmes sophistiqués pour identifier vos intérêts. Nous devons également tenir compte de l’effet que la personnalisation du fil d’actualité de chacun aura sur la population lorsque les gens ne verront que le contenu avec lequel ils sont d’accord. Lorsque tout le monde est dans sa propre « bulle de filtrage »6, la société dans son ensemble risque de devenir très polarisée.

Être conscient de l’envers du décor lorsque vous vous informez et surfez sur réseaux sociaux vous donne un meilleur contrôle sur votre expérience globale avec ces plateformes. La totalité de ce qui se passe réellement dans le monde est susceptible d’être beaucoup plus complexe et nuancée que ce que vous voyez sur votre fil d’actualité.

Se déplacer avec l’IA

L’émergence des chauffeurs VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur) est un excellent exemple de la façon dont la technologie bouleverse la société en introduisant de grands changements dans notre façon de nous déplacer. L’idée d’utiliser des applications de VTC est maintenant quelque chose que nous considérons comme allant de soi. Cependant, l’utilisation du GPS pour suivre et organiser chaque véhicule disponible, gérer la logistique et accepter les paiements, le tout dans une application simple, nécessitait une ingéniosité et une automatisation conséquentes.

Cette technologie « miraculeuse » a complètement changé la façon dont nous envisageons les transports dans nos villes. En appuyant simplement sur un bouton, une voiture arrive à votre bureau en quelques minutes et vous emmène directement à l’endroit où vous devez aller. Ces applications de VTC étaient ingénieuses à leurs débuts, mais grâce à l’IA, elles deviennent encore plus intelligentes au fil du temps.

Vous êtes-vous déjà demandé comment il est possible qu’il y ait toujours un véhicule disponible dans votre région quand vous en avez besoin ? C’est parce que les applications de VTC comme Uber utilisent des technologies d’IA pour améliorer chaque aspect de leur service. Ils utilisent l’IA pour déterminer les heures d’arrivée, définir les prix et prévoir la demande des utilisateurs pour déterminer où et quand ils doivent déployer les chauffeurs.

Il y a seulement quelques années, un moyen aussi pratique et rentable d’organiser nos déplacements aurait semblé relever de la science-fiction, mais cela fait déjà partie de notre quotidien.

Faire ses achats avec l’IA

L’IA constitue déjà une grande partie de votre expérience d’achat en ligne, influençant tout, de vos courses hebdomadaires à vos commandes sur Amazon. Les sites de ventes en ligne et les boutiques physiques utilisent les données recueillies à partir de vos habitudes d’achat et de vos cartes de fidélité pour personnaliser votre expérience d’achat. Prévoir ce que vous pourriez vouloir acheter avant même que vous ne le réalisiez vous-même, et les offres personnalisées pour vous inciter à acheter, tout est fondé sur des calculs effectués par l’IA.

Mais cela ne s’arrête pas là. À mesure que cette technologie devient plus intelligente, la façon dont nous achetons va évoluer au-delà de la reconnaissance, devenant de plus en plus personnalisée et fondée sur l’expérience utilisateur. Cela pourrait devenir tellement efficace pour identifier ce que nous voulons que nous pourrions lui permettre simplement de prendre des décisions d’achat pour nous.

Imaginez un avenir où votre réfrigérateur peut passer une commande pour vos courses par lui-même en fonction de ce qui se trouve dans le réfrigérateur, de ce qui manque ou de ce qui est périmé. Il pourrait même prendre des décisions d’achat en fonction de la période de l’année, de la météo, de ce que vous ressentez ou de ce que vous avez prévu dans votre agenda.

Imaginez une application qui pourrait vous recommander la paire de chaussures parfaite pour vos pieds, ou un miroir qui vous montre à quoi ressemblent différents costumes ou robes sur vous. Ce sera la réalité de l’IA et du shopping dans un avenir proche.

"Oh, j'adore ces chaussures ! " - *clic* - "Et voilà, je les ai trouvées ! Souhaitez-vous les acheter ? J'ai aussi trouvé d'autres modèles légèrement différents qui pourraient vous plaire."

Le lave-linge et le lave-vaisselle ont révolutionné la vie domestique en s’occupant des tâches banales et fastidieuses. L’IA fera exactement la même chose pour des tâches telles que la création de listes d’achat ou le défilement pendant des heures sur des sites de vente en ligne à la recherche de l’article parfait.

Cela semble presque trop beau pour être vrai, mais encore une fois, nous devons aussi anticiper les conséquences globales, potentiellement néfastes, que pourraient provoquer ces progrès isolés. Si l’on peut bien imaginer que, dans un futur proche, l’IA nous facilite encore plus le quotidien en faisant les courses à notre place, il faut toutefois rester attentif et éviter que cela ait des impacts négatifs, comme par exemple nous pousser à consommer de manière excessive.

Protéger votre argent avec l’IA

En assez peu de temps, nous avons troqué la file d’attente au guichet de la banque contre la possibilité de réaliser toutes nos transactions financières en ligne. Nous effectuons désormais nos opérations bancaires depuis n’importe où, d’un simple clic, dès que nous le voulons.

L’inconvénient de cette commodité est le risque de fraude. Vous faire voler vos informations de carte de crédit, voire même votre identité entière, peut être une expérience émotionnellement stressante. Cela entraîne également perte de temps et frustration lorsque vous essayez de résoudre la situation avec votre banque. Vous récupérerez probablement votre argent, mais seulement après des heures passées au téléphone et à remplir des documents.

Mais, si les fraudeurs deviennent de plus en plus créatifs, les banques aussi ! Les systèmes de sécurité des institutions financières utilisent désormais des technologies d’IA pour mieux protéger votre argent.

Comment l’IA vous protège-t-elle contre la fraude ? Elle commence par analyser toutes les données de vos transactions précédentes pour identifier les modèles. Où dépensez-vous ? À quelle fréquence voyagez-vous ? À quelle fréquence achetez-vous en ligne et combien dépensez-vous habituellement ? Sur quels sites achetez-vous ? Achetez-vous en utilisant différents appareils ?

À chaque transaction que vous effectuez, la technologie d’IA utilisée par votre banque en apprend un peu plus sur vos habitudes comportementales. Elle utilise ensuite ces connaissances pour identifier les transactions qui semblent particulièrement inhabituelles et envoie une alerte à la banque.

Combattre le crime grâce à l’IA

L’IA peut identifier les crimes organisés de la même manière. Que se passe-t-il réellement lorsque trois comptes non connectés effectuent des transactions similaires à quelques secondes d’intervalle l’un de l’autre ? Que se passe-t-il réellement lorsque l’argent transite rapidement par plusieurs comptes ? Ces comportements seraient pratiquement impossibles à déceler à l’oeil, mais la technologie d’IA est capable de les repérer et d’alerter les personnes responsables afin qu’elles puissent mener l’enquête.

L’interaction entre les humains et l’IA devient de plus en plus complexe car nos habitudes changent continuellement et les criminels s’adaptent aux nouvelles technologies. Les activités criminelles sophistiquées laissent des traces que les humains trouveraient incroyablement difficiles et chronophages à découvrir. L’IA n’a pas ce problème. Elle est flexible et surtout capable de fonctionner à grande échelle en observant de nombreux schémas avec une vitesse et une efficacité croissantes.

Pour résumer, l’IA est utilisée pour prévenir les crimes et garantir la sécurité de notre argent. Elle pourrait même atteindre un niveau de sophistication qui rendra la criminalité financière impossible.

Conclusion

L’intelligence artificielle est considérée comme la technologie déterminante du début du XXIe siècle. Comme vous venez de le voir, elle fait déjà partie intégrante de nos vies et nous touche de nombreuses manières différentes chaque jour, que nous le réalisions ou non.

Il ne s’agit plus de science-fiction. L’IA est déjà là et son pouvoir et son influence vont continuer à croître rapidement dans les années à venir.

Les principaux avantages de l’IA se construisent au fil du temps, à mesure que les algorithmes collectent de plus en plus de données et « apprennent » comment les mettre en oeuvre. Mais il en va de même pour ses inconvénients et dangers potentiels. En fin de compte, c’est le comportement humain, notre influence collective sur le monde qui nous entoure, qui déterminera le rôle futur de l’IA dans notre monde. Elle apprend de nous, donc nous devons faire attention à ce que nous lui enseignons et à la manière dont nous l’utilisons.

Le degré auquel l’IA influence nos vies ne sera pas défini par un individu en particulier. Une compréhension collective sera nécessaire si nous voulons faire de l’IA une force pour le bien dans notre monde.

Le savoir est un pouvoir et, au travers des articles de « That’s AI », notre ambition est justement de vous donner autant de ce savoir que possible.

  1. Pour en savoir plus sur Alexa, l’assistante numérique d’Amazon, vous pouvez lire cette page Wikipedia

  2. Pour en savoir plus sur Siri, l’assistant numérique d’Apple, vous pouvez lire cette page Wikipedia

  3. Un assistant numérique, aussi appelé assistant virtuel, est un programme informatique qui peut réaliser des tâches automatiquement à partir de nos commandes ou questions. Nous intéragissons régulièrement avec ces assistants via des conversations (à l’oral ou à l’écrit). 

  4. Le traitement automatique du langage est une discipline qui étudie comment les ordinateurs peuvent comprendre et interagir avec le langage humain. Nous aborderons ce sujet en détail dans quelques articles, cela dit vous pouvez lire cet article Wikipedia pour en savoir plus dès maintenant. 

  5. L’apprentissage machine est un sous-domaine de l’IA et nous le présenterons en détail dans un des prochains articles. Pour l’instant, il vous suffit de comprendre que l’apprentissage machine permet aux programmes informatiques d’apprendre à s’améliorer d’eux-mêmes en trouvant des informations dans des données. 

  6. Une « bulle de filtrage » fait référence à un état d’isolation intellectuelle que nous pouvons potentiellement ressentir en naviguant sur certains réseaux sociaux dont les méthodes de filtrage sélectionnent les contenus affichés. Comme dans une petite bulle, nous ne sommes alors exposés qu’à des contenus complaisants, habituels qui peuvent parfois nous déconnecter de la réalité du monde dans lequel nous vivons. En savoir plus

Prochain

Un coup d’œil en coulisse